Rejoignez nous sur notre page Facebook

LES ARTS DU CIRQUE,
VECTEUR D'EPANOUISSEMENT
DES PUBLICS HANDICAPES

I. Les objectifs du projet

  • Développer l'échange et la communication pour une bonne relation avec autrui et une meilleure intégration dans une équipe.
  • Développer les capacités motrices (posture, coordination, agilité, concentration,...).
  • Valoriser les capacités d'expression et de créativité pour acquérir une plus grande confiance en soi.

II. Le public

Ce projet s'adresse à un public handicapé. La notion de handicap étant vaste, il convient de préciser les types de handicaps. Une partie du projet s'adresse aux personnes handicapées mentales et une autre partie aux personnes handicapées physiques.

S'agissant des travailleurs handicapés, ce projet s'adresse essentiellement aux adultes.

1. Les adultes handicapés mentaux en situation de travail (C.A.T.)

Les adultes travaillant en C.A.T. sont amenés à effectuer un travail répétitif qui peut être enfermant (position voûtée, répétition,...). Les arts du cirque peuvent permettre de s'ouvrir, de réaliser d'autres mouvements, de développer la créativité.
Très souvent, ces adultes ont fréquenté au cours de leur jeunesse des centres spécialisés dans lesquels ils réalisaient de nombreux exercices de psychomotricité. Une fois adulte, plus aucuns exercices spécifiques n'est fait. Le cirque peut être considéré comme une activité relais. Un des objectifs du personnel encadrant des foyers fréquentés par ses personnes est le maintien des acquis.

2. Les jeunes handicapés mentaux en centres spécialisés (I.M.E., Hôpital de jour,...) amenés à être de futurs travailleurs.

Il est indispensable de souligner l'importance de réaliser ce travail avec les jeunes. Les centres d'accueil spécialisés sont des structures qui permettent aux jeunes une ouverture sur les pratiques artistiques. Une fois adulte, ces expériences restent, ils sont en mesure de les poursuivre ou de s'ouvrir à de nouvelles pratiques. Les personnes adultes handicapées mentales sont souvent dans des schémas établis, des habitudes et il est difficile de les en faire changer.

3. Les adultes handicapés physiques

De la même manière qu'il est possible de pratiquer des activités sportives pour les personnes handicapées physiques, une activité culturelle faisant appel à de nombreuses capacités motrices comme le cirque, peut être considéré comme une activité permettant la rééducation tout en stimulant le plaisir et la créativité.

I. Le projet : La pratique des arts du cirque

Nous proposons aux personnes handicapées de pratiquer les arts du cirque soit de manière régulière, soit sous forme d'ateliers de découverte.
Notre démarche est adaptée aux capacités et au rythme de chaque individu. Les intervenants travaillent en étroite collaboration avec les éducateurs, les psychologues et les équipes soignantes.Il est nécessaire de différencier les objectifs, la démarche et les pratiques selon qu'il s'agisse de personnes handicapées physiques ou mentales.
Les différents éléments stimulés et les pratiques associées pour les Handicap mental, Handicap physique, De naissance, Au cours de la vie

II. Les Eléments stimulés

Le corps :

  • conscience du schéma corporel
  • coordination occulo manuelle, latéralisation
  • Posture, maintien du corps
  • Maintien ou développement des acquis psychomoteurs
  • Développement des sens

L'esprit :

  • Stimuler la mémoire
  • Développer les capacités de perception : vigilance, attention, concentration, précision
  • Se dépasser (Plaisir Peur)
  • Exprimer ou structurer (personnes psychotiques) la créativité

La communication :

  • Echange affectif
  • Sentiment de l'autre
  • Ouverture aux autres
  • Améliorer la capacité à communiquer
  • Trouver sa place au sein du groupe
  • Confiance en soi, en l'autre

L'esprit :

  • Expression
  • Créativité


Pratiques associées:

  • L'ensemble des techniques du cirque peut être adaptées aux personnes handicapées mentales, en respectant les capacités et le rythmes de chacun
  • L'acrobatie au sol
  • L'acrobatie aérienne
  • L'équilibre sur les objets (pour les personnes se tenant debout)
  • La jonglerie
  • Le clown
  • Importance de la répétition dans les exercices et de l'introduction pas à pas de la nouveauté.
  • Importance d'expliquer ce qui va être fait, ce que l'on attend d'eux.
  • Importance de la préparation : du détail du geste vers le développement et préparer la compréhension intellectuelle.
  • La pratique du cirque peut s'adapter au handicap physique. Selon les parties du corps touchées, il n'est pas toujours possible de pratiquer l'intégralité des techniques. Cependant, il est toujours possible de les adapter.
  • Assouplissement, étirement, travail musculaire

De nombreux exercices de jonglerie et de coordination permettent une rééducation ludique des mains.

III. La mise en œuvre du projet

A. Actions mises en place

 Auprès des adultes en C.A.T. :
Ateliers de découverte de l'activité cirque dans les foyers d'hébergement liés au C.A.T. ou sur le temps d'atelier (circulaire AS 60) pour leur permettre de découvrir l'activité et susciter l'envie de venir pratiquer avec les autres adultes de la structure.
L'idéal pour que les personnes prennent à un bon contact avec l'intervenant est de mettre en place plusieurs séances de découverte sur une période donnée.

 Auprès des jeunes en I.M.E., Hôpital de jour,... :
Ateliers hebdomadaires d'initiation aux arts du cirque permettant de travailler dans la durée et de constater des progressions.

 Auprès des personnes handicapées physiques en centre de rééducation :
Séances de rééducation par l'activité cirque en collaboration avec les équipes soignantes à mettre en place de manière régulière mais espacée. Travail sur la psychomotricité fine (jonglerie, coordination).
Atelier clown, pour exprimer ses émotions, sa créativité, reprendre confiance en soi, goût à la vie.

 Auprès des personnes handicapées physiques vivant à la maison :
Développement d'un partenariat avec les associations qu'elles fréquentent pour la mise en place d'ateliers de découverte avec pour objectif de susciter l'envie de venir pratiquer avec les autres adultes de la structure.

Dans tous les cas de figure, il est important de signaler que les ateliers sont de courte durée parce que les personnes se fatiguent rapidement.

B. Les moyens

1. Les moyens humains

Nous disposons d'animateurs spécialisés dans l'apprentissage des arts du cirque ayant diverses expériences et compétences en matière de cirque adapté.
Nous travaillons en étroite collaboration avec les éducateurs, les psychologues et les équipes soignantes qui suivent les personnes handicapées.
Nos actions pédagogiques sont basées sur le respect de l'individu : sécurité physique et morale.

2. Les moyens techniques

Nous disposons de matériel spécifique et adapté aux arts du cirque :

  • Jonglerie : balles, foulards, anneaux, massues, diabolos, bâtons du diable, assiettes chinoises.
  • Equilibre : fil tendu autonome, boules d'équilibre, planches à rouleaux, monocycles, éducatifs d'équilibre, échasses.
  • Acrobatie : Tapis de sol, tapis de chute.
  • Aériens : Trapèze
  • Clown : nez, costumes

Tout notre matériel est conforme aux normes de sécurité.


themesclub.com cms Joomla template